Interview par des internautes à Adrien Sergent

Des internautes ont posé des questions à Adrien Sergent :

Camille : Autoentrepreneur est un statut qui fait rêver beaucoup de gens. Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer ?

Anonyme : Qu’avez-vous obtenu de votre rencontre avec la ministre déléguée à l’artisanat, au commerce et au tourisme, Sylvia Pinel ?

Camille : Pouvez-vous nous expliquer vos revendications ?

Checkiton : Etes-vous tous jeunes au sein du mouvement ou rassemblez-vous tous les âges ? Quelles sont les préoccupations de vos aînés ?

Léon : Qui sont ces personnes ?

Nikowill : A votre avis, pourquoi la France a-t-elle tant de mal avec l’idée d’un entreprenariat simple et vecteur d’émancipation ?

Checkiton : Trouvez-vous normal que tout le monde puisse créer une petite entreprise et qu’elle soit pérennisée même si elle n’est pas rentable ?

Anonyme : Quelle est votre activité ? Et votre parcours ?

Jck : Votre approche est-elle militante ?

Pierre : Que pensez-vous du dumping réalisé par les sociétés qui exigent de leur « salariés » d’adopter le statut d’autoentrepreneur ?

Anonyme : Que proposez-vous pour limiter les abus des artisans qui se déclarent autoentrepreneur simplement pour bénéficier d’une fiscalité réduite ?

Pierre : D’où sort ce chiffre de 1 % de fraudeurs que vous citez ?

Mina : Pourquoi Mme Pinel ne veut pas suivre les recommandations du rapport de l’IGAS ?

Lili : Combien d’autoentrepreneurs êtes-vous et dans quels métiers êtes-vous les plus nombreux ? Quelles qualités faut-il ?

Les réponses sont sur le site : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/07/la-philosophie-de-l-autoentreprenariat-c-est-sa-simplicite_3426181_3234.html

 

Ce contenu a été publié dans Accueil, Articles de presse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *